Techniques de chirurgie muco-gingivales avec apport de gencive : la greffe de conjonctif enfoui

Techniques de chirurgie muco-gingivales avec apport de gencive : la greffe de conjonctif enfoui

Le principe est de prélever de la gencive où le patient en possède en excès et de la placer au niveau des récessions qui seront alors considérées comme le site receveur. Les deux zones principalement utilisées pour le prélèvement de la gencive sont le palais et la tubérosité maxillaire (petit bourrelet de gencive en arrière de la dernière molaire de la mâchoire supérieure).

La greffe de conjonctif enfoui est indiquée pour le renforcement des récessions gingivales de classe I, II et III de Miller.

Conseillée dans les zones visibles de la cavité buccale, elle procure des résultats plus esthétiques que la greffe épithélio-conjonctive. De plus le recouvrement des récessions avec cette technique est plus prédictible pour des raisons biologiques.
Le site donneur peut être la partie profonde du palais ou la tubérosité maxillaire. Techniquement la gencive prélevée est insérée sous la gencive du site receveur. En fonction de la situation, plusieurs techniques sont à la disponibilité du praticien :

Lambeau repositionné coronairement avec apport de conjonctif

Lambeau sans incision verticale avec apport de conjonctif

Conjonctif inséré en technique tunnel

 

A retenir

  • La greffe de conjonctif est la technique de choix pour les recouvrements des récessions.
  • Leur résultat est plus prédictible et esthétique que les greffes épithélio-conjonctives.

Dernière mise à jour le 10/03/2016